Festival International de Géographie 2016 de Saint-Dié.

Article publié dans l’Avenir du 3 novembre 2016

Quelque deux cents Arlonais se sont rendus à Saint­Dié des Vosges pour participer à la 26e édition du Festival international de Géographie. Durant trois jours, Saint­Dié des Vosges aura vécu au rythme de la Belgique, invité d’honneur de la 26e édition du Festival international de Géographie. L’événement a lieu annuellement et attire la grande foule. On parle de plusieurs dizaines de milliers de personnes qui défilent dans les chapiteaux, circulent au travers des conférences, visitent les expositions, déambulent dans le marché des produits de bouche..De nombreux invités, romanciers, essayistes, géographes, historiens, illustrateurs… ont animé les différents salons proposés aux visiteurs, avec en invités vedettes Pierre Assouline, romancier, membre de l’Académie Goncourt, biographe de Simenon et d’Hergé, Maylis de Kergengal, romancière et témoin de la manifestation, ainsi que de talentueux scénaristes et dessinateurs dont Servais, qui animait avec ses homologues Carmona et Bergese le salon de la bande dessinée, une nouveauté pour 2016.

Avec la confrérie du Maitrank et des groupements folkloriques La Ville d’Arlon, jumelée avec Saint­Dié depuis 55 ans, a eu le privilège de représenter la Belgique et d’animer le Festival le temps de ce week­end festif. De nombreuses associations et groupements arlonais ont fait le déplacement pour répondre à l’appel de Saint­Dié: la Maison du Tourisme du Pays d’Arlon, la confrérie du maitrank, ambassadeur de la Ville d’Arlon qui a lancé le festival au cours de la séance inaugurale, mais aussi les groupements folkloriques des pierrots, des feux­follets, des géants, des pointus et des sangliers d’Arlon qui ont mis l’ambiance sur tout le site, dans les rues, dans le dédale du parcours de la dégustation, dans les chapiteaux… Doc N’Co a également fait des prestations remarquées avec ses musiques et ses chansons aux rythmes irlandais et celtiques. Les déodatiens se souviendront longtemps du passage des délégations arlonaises à Saint­Dié et de leur enthousiasme débordant pour faire de ces quelques jours un week­end inoubliable. David Valence, le maire de Saint­Dié a remercié les Arlonais et précisé que la réussite du festival de cette année tenait en grande partie à leur présence. Coté Horeca, les déodatiens n’auront pas été en reste, avec un chapiteau dédié au pays invité qui proposait chocolat, bières, vins, fromages, bonbons, gaufres, frites et le fameux maitrank d’Arlon. Des repas à la belge ont été proposés avec au menu: moules frites, carbonnades à la flamande et boulettes. D’aucuns diront dans le public que c’étaient les meilleures moules frites qu’ils n’aient jamais dégustées! Près de deux tonnes sont parties en l’espace de trois jours. Aux côtés du bourgmestre Vincent Magnus, David Valence, le maire de Saint­Dié a clôturé en ajoutant que les Belges étaient «des invités à vie» du festival!

J.­Cl. F. (L’Avenir)