La dégustation du 1er Cru

Depuis sa création, la Confrérie invite ses membres à déguster le premier Maitrank de l’année par cette sympathique réunion appelée « La dégustation du 1er Cru ». Après une première dégustation réservée aux seuls Grands Echansons, le Grand Sommelier exprime pour tous les consoeurs et confrères présents son avis sur la qualité du Maitrank de l’année. Cette fine analyse exécutée, toute l’assemblée est alors invitée à déguster le divin breuvage. Chacun y va de ses commentaires sur le nouveau Maitrank qui servira à régaler les palais tout au long de l’année. Il est évident que, parfois, plusieurs verres sont nécessaires pour découvrir toutes les subtilités du Maitrank de l’année. Cette agréable réunion de famille se tient chaque année le 3ème ou le 4ème vendredi d’avril de 18h00 à 20h00 à l’INDA (Institut Notre-Dame Arlon).

Premier Cru Avril 2016

Article paru dans le journal L’Avenir du 30 avril 2016 écrit par notre confère Jean-Claude FONCK (extrait)
C’est la première fois que Francis Dubois, nouveau grand bailli, a l’occasion de présider cette
dégustation du premier cru, en sa qualité de nouveau président de la Royale Confrérie du
Maitrank. En effet, début avril, les administrateurs ont décidé de lui attribuer la fonction de
président de la confrérie. C’est le fait que Francis Dubois a fonctionné pendant trois décennies en
sa qualité de secrétaire et sa connaissance du fonctionnement et de l’organisation de l’institution
qui ont certes déterminé leur choix.
Francis Dubois a ajouté: «Mon rôle sera ardu, il n’est pas aisé de succéder à un président qui a
placé la barre très haut. Bernard Van Der Maren est un monument dont le nom restera gravé
dans l’histoire de la Royale Confrérie du Maitrank. Durant 20 ans, il a été un président
rigoureux faisant preuve d’une efficacité exemplaire. Il a dirigé les réunions du CA avec chaleur,
et diplomatie. Bernard est un leader, un chef. Directeur du Centre Adeps de l’Hydrion et ensuite,
patron des Centres Adeps de Wallonie et de Bruxelles, il avait véritablement le profil pour diriger
la confrérie. Sa jovialité naturelle, sa bonne humeur et sa convivialité lui ont permis d’entretenir
des rapports cordiaux avec les autorités administratives et militaires ainsi qu’avec les diverses
associations de la Ville d’ARLON et surtout avec ses amis de sa chère confrérie.»
Tout le monde est unanime à dire que Bernard laisse en héritage une confrérie royale dynamique
et audacieuse et qui repose sur des bases solides.
Deux échansons à l’honneur
Cette assemblée à laquelle participaient à l’INDA quelque 150 membres de la confrérie était
l’occasion de rendre hommage à deux Grands échansons qui quittent le conseil d’administration
suite aux élections statutaires. Il s’agit d’Émile Liban, le grand sommelier, et Jacques Krier,
l’ambassadeur, qui s’est surtout distingué par sa participation à de nombreux chapitres de
confréries amies et pour sa disponibilité à participer aux multiples activités de représentation
auxquelles la confrérie est invitée.
C’est le maître enlumineur Armand Schmit qui a remis les cadeaux de circonstance et les
diplômes mérités.

Voir le diaporama