Le chapitre ordinaire

C’est toujours le deuxième dimanche du mois de mai que la Confrérie du MAITRANK d’ARLON tient son chapitre ordinaire. Elle intronise à cette occasion ses Aspirants, Compagnons et Echansons d’Honneur de même que les Echansons de confréries amies. C’est aussi le moment privilégié pendant lequel certains Compagnons accèdent au grade d’Echanson et certains Echansons deviennent Echanson porteur de Cape ou de Robe. La journée commence par un petit-déjeuner. Des cars conduisent les participants à la messe dominicale en l’église Saint-Donat où notre aumônier nous reçoit toujours avec un soin particulier et une homélie toute « spéciale ».

Pendant 41 ans, l’accueil, le déjeuner et le chapitre se déroulèrent dans des installations militaires d’ARLON à notre plus grande satisfaction. Que les autorités militaires de la Province et du Camp Général Bastin soient ici chaleureusement remerciées pour cette collaboration sans faille pendant toutes ces années. Pour des raisons de modification des infrastructures, il ne leur a plus été possible d’accueillir les quelque 300 personnes qui assistent annuellement à notre chapitre. En 2016, nous nous sommes alors tournés vers les installations de l’ITELA (Institut Technique Etienne Lenoir Arlon) avec la bénédiction du directeur de cet établissement, notre confrère M. Philippe GIBERTI que nous remercions.

Après la messe, tout le monde se retrouve dans la salle des sports de cette école où se déroule le chapitre proprement dit. Suivent alors le verre de l’amitié et les agapes confraternelles dans le restaurant scolaire de cette école. C’est toujours une journée de gastronomie dans la convivialité et l’amitié. Quel plaisir de se retrouver tous et d’accueillir les confréries amies par un banquet qui regroupe entre 200 et 300 convives !

Article paru dans L’Avenir 

Le 55e chapitre de la royale confrérie a respecté la coutume en intronisant 11 nouveaux compagnons aussi qu’un échanson d’honneur en la personne de M. Thomas Antoine, ambassadeur honoraire de Belgique au Grand-duché et secrétaire général Benelux.

 

Arlon avait la chance d’accueillir ce dimanche 51 confréries amies dont 11 confréries françaises et pour la première fois 4 confréries allemandes.

Par leur présence, les autorités communales du chef-lieu et un nombre impressionnant de confréries belges et européennes, ont donné un cachet exceptionnel à la cérémonie. La longue séance protocolaire a précédé la dégustation très attendue du divin breuvage arlonais.

Le souvenir de Roger Noël

Une journée haute en couleurs présidée par le grand bailli Francis Dubois. Un chapitre dédié à Roger Noël décédé en mars dernier. Il a notamment assuré avec brio la responsabilité de la rédaction du bulletin pendant plus de 15 ans. Francis Dubois a ajouté: «Une personnalité riche, doté d’un caractère bien trempé, il avait le courage de ses opinions. Son sens profond de l’amitié, sa gentillesse, son sens de l’humour, sa passion pour la culture française en faisait un confrère apprécié et écouté.»

Avant d’ouvrir officiellement ce chapitre, il restait au grand bailli l’agréable mission et le bonheur de souhaiter, une très bonne fête à toutes les mamans, qu’elles soient à nos côtés ce jour ou dans les pensées de la très nombreuse assemblée.

Les échansons devenant porteurs de robe sont: Michel Chavagne, Philippe Guillaume, Philippe Janssens, Eddy May et Jean Polinard.

Les compagnons élevés au grade d’échansons sont: Valérie Calay, Amalia Turbang, Julien Biver, Nicolas dekimpe, Xavier Dubois, Jean-Claude Fonck, Benoît Kelecom, Cédric Leclercq et Vincent Petit.