Les Cochonnailles

Dans le terme « confrérie » on trouve le même radical que dans le mot « fraternité ». C’est pourquoi la confrérie du Maitrank, comme d’autres d’ailleurs, s’est dotée d’un objectif philanthropique qui consiste à aider financièrement des associations caritatives. Pour trouver de l’argent, nous pratiquons de deux façons. La première consiste à prélever la moitié du montant total des cotisations pour le donner à ces associations. La deuxième est l’organisation annuelle d’un grand barbecue.

C’est au cours de la réunion du Grand Conseil du 4 juin 2004 que le Grand Bailli Bernard VAN der MAREN proposait l’organisation d’un big barbecue dont la totalité des bénéfices iraient aux oeuvres à objectif humanitaire. Son idée était approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration.

La mise en place de cette organisation était confiée au Grand Echanson Bob LALOUX. Celui-ci, Colonel BEM retraité, avait conservé des contacts privilégiés avec le monde militaire de la place d’Arlon. C’est ainsi que, le 19 juin 2005, la confrérie organisait son premier barbecue dans le village d’ASPERULANGE situé dans le camp militaire de LAGLAND. Le nom de ce village représentait évidemment tout un symbole pour notre confrérie et il était important pour la confrérie qu’ elle réussisse dans cette nouvelle entreprise. Depuis lors, le Grand Barbecue du MAITRANK  a eu lieu tous les ans au mois de juin à ASPERULANGE jusqu’en 2012.
Pour diverses raisons, entre autres la multiplicité des événements festifs en mai et juin à ARLON, la confrérie a décidé de changer  la date,  le lieu et la nature du repas à partir de 2013. Il se tient désormais le dernier dimanche de septembre sur le site de l’abbaye cistercienne de CLAIREFONTAINE à ARLON grâce à la collaboration de l’ASBL AMANOCLAIR qui gère ce site remarquable. Le barbecue a été remplacé par un repas de deux cochonnailles au choix des participants. La totalité des bénéfices de ce repas est réservée « aux bonnes oeuvres ».

Grâce à ces deux façons de collecter de l’argent, la confrérie peut offrir chaque année environ 5.000  Euros aux plus défavorisés.

PHOTOS 2017

Voir le diaporama