Le voyage annuel

Le dernier samedi du mois d’août ou le premier samedi du mois de septembre, la confrérie organise, pour ses membres les plus actifs et les nouveaux intronisés, une excursion d’une journée qui sert à les remercier pour les services rendus, mais aussi et surtout pour en faire une journée de convivialité gastronomique et d’amitié. C’est Henri HUMBLET (Président de 1989 à 1996) qui se chargea d’organiser les premiers voyages. Ce fut ensuite à son frère Georges HUMBLET que fut confiée cette mission. Edmond WARICHET pris le relais de cette organisation, relais qu’il céda à Félicien WISELER qui est encore secondé par son prédécesseur. Cette année, c’est M. et MMe Robert GEIMER qui l’ont organisée.

Les membres paient les repas et les visites, la confrérie prenant en charge le coût du car. L’ambiance y est, comme toujours en confrérie, très conviviale et amicale et les participants en gardent le souvenir d’une belle journée d ‘amitié, de découvertes, de bien boire et de bien manger ensemble.

L’excursion du samedi 15 octobre 2016:

Visite de la ville de Metz et du Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion de Gravelotte

Cette année, la date de notre traditionnelle excursion a été reportée au 15 octobre suite au nombre important d’activités au mois d’août et septembre.

Pour la première fois depuis très longtemps, nous nous sommes dirigés vers le sud, à seulement  100 km d’Arlon pour  une visite de Metz et de sa région.

Le départ s’est effectué sous une petite pluie vers 8 h 15. Au fil de la journée  la météo s’est améliorée et nous sommes rentrés sous  un ciel dégagé.

Après une pause-café  à quelques minutes de Metz , notre car s’est arrêté à 10 h00 place d’Armes à côté de la Cathédrale Saint-Etienne que nous avons visitée.

La cathédrale Saint-Étienne, avec une hauteur de nef à 42 m, est l’un des plus hauts édifices gothiques européens et sa surface de vitraux de 6500 m² (du 13e au 20e siècle dont certains de Chagall) lui vaut le surnom de « Lanterne du Bon Dieu ».

Nous avions deux guides vraiment très expérimentées pour nous donner toutes les informations concernant ce monument exceptionnel, origine, histoire, architecture, vitraux.

Une guide nous a accompagnés  pour un tour de ville avec notre car.

Nous avons traversé les quartiers les plus représentatifs de l’histoire de cette ville, le quartier impérial avec la gare, la place Saint-Louis, la Porte des Allemands et le Centre Pompidou-Metz.

Après cette visite, nous nous sommes dirigés  vers la ferme auberge de Vernéville pour notre repas de midi.

Madame Mathis, notre aubergiste, nous avait préparé un repas très spécial. Deux fois par an, elle concocte un menu à base d’herbes sauvages dont voici le détail :

Apéritifs au choix : sureau, aspérule, pissenlit

Amuses bouches à la consoude et soupe à l’épiaire

Tourte : asperge des bois et jambon

Porcelet : sauce aux herbes, achillée millefeuille, amarante, plantain lancéolé et épiaire

Gratin de butternut , gingembre, curry et pommes de terre

Soufflé glacé à la fleur de sureau et crème au cynarrhodon

Digestif à la tanaisie  (l’arquebuse)

Bien repus, nous avons quitté cette sympathique auberge pour nous rendre à quelques kilomètres de là, au musée de Gravelotte.

Gravelotte et ses environs sont le siège de terribles combats au cours de la guerre franco-prussienne en août 1870, au point que les deux batailles de Rezonville le 16 août et de Saint-Privat le 18 août sont parfois englobées sous la dénomination de « bataille de Gravelotte ».

Le musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion, également musée de Gravelotte, est un musée de site bilingue présentant la guerre franco-allemande de 1870 et ses conséquences, notamment l’annexion de l’Alsace et de la Moselle de 1871 à 1919. À proximité des monuments et champs de bataille d’août 1870, le musée est un élément essentiel de compréhension de cette période.

Ce nouveau musée vaut le détour si vous êtes dans la région. Tant par la richesse de ses collections que par sa scénographie.

Après  deux heures de promenade dans les allées du  musée, retour au centre de Metz pour une flânerie dans les rues commerçantes.

La  journée s’est terminée par un bon repas-brasserie au « Bistrot de G ».

Retour à Arlon vers 22h45

 

Voir les photos